Ostéopathie

La réglementation pourrait évoluer

Publié le 02/03/2009

Deux amendements du projet de loi Hôpital, patients, santé et territoires (HPST) proposent de faire évoluer la réglementation de l’ostéopathie. Le premier envisage le renforcement du contrôle de l’État aux établissements de formation en ostéopathie et en chiropraxie en autorisant leur audit et leur évaluation par l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS). À ce jour, 40 établissements ont été agréés par le ministère de la Santé. Si la disposition est adoptée, les audits pourraient démarrer dès 2009.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?