Formation

La première année demeure ultra-sélective  Abonné

Publié le 07/09/2015

Selon une récente étude de la DREES (ministère de la Santé), 63 % des 34 448 candidats inscrits en première année commune aux études de santé (PACES) en 2010-2011 ont échoué au bout d’une ou deux tentatives. La moitié des étudiants ont redoublé la première année, 10 % ont accédé à la deuxième année de médecine, 3 % en pharmacie, 0,9 % en odontologie et 0,5 % en maïeutique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte