La mini-révolution du recrutement hors PACES

Publié le 01/10/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Pour la première fois cette année, des étudiants inscrits en sciences de la vie ou en chimie pourront candidater en 2e année de médecine à Tours.

10 à 20 % des 235 places ouvertes par le numerus clausus leur seront réservées, avec une sélection sur dossier et sur entretien. Ils devront suivre trois unités d’enseignements complémentaires et être classés dans les 20 % des meilleurs de leur promotion. Tours est l’une des dix UFR qui participent à cette expérimentation qui pourrait révolutionner la sélection et éviter le gâchis des recalés de la PACES.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?