« La médecine manque de martyrs »  Abonné

Par
Publié le 17/11/2016

Rendons à César ce qui est à César, s'il y a des guillemets au titre de ce billet, c'est que la formule est empruntée à un internaute (inspiré) de notre site lequotidiendumedecin.fr. Sa remarque sur les « martyrs » dont manquerait la médecine fait partie des dizaines de réactions suscitées par la décision d'une étudiante en 4e année de marquer une pause dans son cursus – trop de stress, trop de compétition, trop de sacrifices, explique en substance Laura, 21 ans, au fil d'une longue vidéo.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte