La colère médicale, transgénérationnelle  Abonné

Publié le 18/05/2015

Les marqueurs de la colère médicale traversent les âges. Pilier de l’exercice, la liberté d’installation reste un point sur lequel il ne faut pas chatouiller les internes. Quelques années après les tentatives avortées de Nicolas Sarkozy, gare à qui chercherait à verrouiller le système : 80 % de ceux que nous avons interrogés ne veulent pas entendre parler d’une remise en cause.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte