« Je ne m'étais pas aperçu que je travaillais en Californie... »

Publié le 09/03/2019
- Mis à jour le 15/07/2019

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage… La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postés au fil des jours par les lecteurs internautes.

En comparant la Seine-Saint-Denis (93), l'un des départements les plus pauvres de France, à la Californie, Emmanuel Macron a provoqué l'agacement des parlementaires de tous bords politiques de ce département francilien et de ce lecteur… 

Le numerus clausus est grandement responsable. Nos énarques ont imaginé diminuer les dépense de santé en diminuant les prescripteurs.
La Seine-Saint-Denis fait office de département précurseurs dans la pénurie. Beaucoup de patients renoncent aux soins faute de prescripteurs, y compris pour des renouvellements.
Le département, sa population, ses médecins ont bien changé aussi.
Je ne m'étais pas aperçu que je travaillais en Californie (depuis 1978).
Il va falloir passer le cap d'au moins une dizaine d'année de pénurie et trouver des solutions pérennes pour attirer les talents.
Les ZFU n'ont permis que de maintenir en place quelques médecins sur le départ.
L'avenir est entre les mains des politiques, espérons qu'ils trouveront les bonnes solutions.


Posté le 5 mars 2019. Voir tous les commentaires sur le sujet : « La Seine-Saint-Denis, Californie française ? "Plutôt un territoire sanitairement précarisé" pour 13 élus qui réclament un plan d'urgence »

 

 

 


Source : lequotidiendumedecin.fr