L'épuisement professionnel est aussi lié au choix de la discipline

Internes : les spécialités les plus à risque de burn-out  Abonné

Publié le 24/10/2018
sante medecins

sante medecins
Crédit photo : PHANIE

Aux États-Unis, comme en France, l’incidence du burn-out chez les médecins en activité est particulièrement élevée : le taux varie selon le lieu d’exercice et les spécialités mais, dans notre pays, la moitié des médecins généralistes et les trois-quarts des urgentistes seraient concernés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte