Impayés pour la maîtrise de stage, les chefs de clinique de médecine générale obtiennent gain de cause

Par
Sophie Martos -
Publié le 06/02/2018
chefs clinique

chefs clinique
Crédit photo : S. Toubon

C'est un soulagement pour plusieurs chefs de clinique de médecine générale. Embourbée dans un imbroglio réglementaire et financier, une dizaine d'entre eux, dépendant des  facultés de Strasbourg et de Clermont-Ferrand et ayant une activité de maître de stage (MSU), n'ont jamais perçu d'indemnités pédagogiques. Le ministère de l'Enseignement supérieur en a décidé autrement ce lundi. 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?