Entretien avec la ministre de l’Enseignement supérieur

Geneviève Fioraso : « trop d’étudiants échouent encore en première année »  Abonné

Publié le 13/05/2013
1368407686431620_IMG_104797_HR.jpg

1368407686431620_IMG_104797_HR.jpg
Crédit photo : AFP

fioraso

fioraso
Crédit photo : AFP

1368407686431612_IMG_104763_HR.jpg

1368407686431612_IMG_104763_HR.jpg
Crédit photo : DR

LE QUOTIDIEN - Considérez-vous que la première année commune aux études de santé (PACES) mise en place par Valérie Pécresse a échoué à limiter le gâchis humain et à réorienter les recalés ?

GENEVIÈVE FIORASO - La première année commune des études de santé qui regroupe les formations médicales (médecine, odontologie, et maïeutique) et pharmaceutique a amélioré mais n’a pas réglé le problème du gâchis provoqué par les échecs de la PACES.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte