Arbres décisionnels, conseils pour se protéger, vie quotidienne : les jeunes médecins lancent un site anti-virus

Par
Sophie Martos -
Publié le 17/03/2020

Crédit photo : S. Toubon

Internes en médecine, pharmacie et biologie médicale (ISNI, ISNAR-IMG, FNSIP-BM), étudiants en médecine (ANEMF) et jeunes praticiens (Jeunes médecins, ReAGJIR) s'allient dans l'effort et créent une plateforme d'informations afin de répondre aux questions des jeunes professionnels de santé face à la progression du Covid-19.

Recos par spécialités, arbres décisionnels, conseils pour bien se protéger, démarches dans la vie quotidienne en période de confinement... Le site centralise toutes les informations dont les externes, les internes et les jeunes médecins ont besoin pour faire face à la crise sanitaire. « L'objectif est d'avoir une source commune pour tous les jeunes. Nous recevons énormément de messages et d'interrogations, notamment sur les réaffectations. Nous sollicitons les ministères concernés mais certains services sont injoignables. Dès que nous avons des infos en plus, on les implémentera sur ce site », explique Nawale Hadouiri, vice-présidente de l'ISNI.

Marianne Cinot, présidente de l'ISNAR-IMG, abonde aussi dans ce sens. « Nous sommes assaillis de questions et nous avons besoin d'informations claires et écrites sur les réquisitions et les situations spécifiques, comme les grossesses et les interCHU. »

Le site propose aussi des informations sur l'aide que peuvent apporter les jeunes dans les différents services en fonction de leurs compétences. Des fiches de bonnes pratiques vont être diffusées comme « suivi du patient à domicile » ou  « gestion du syndrome respiratoire aiguë » ou encore « faire son masque en tissu », déjà en ligne. « Il y a une pénurie de matériel, les internes craignent aussi d'attraper le coronavirus et de le diffuser », souligne Nawale Hadouiri. 

Des rappels des règles en vigueur sur le temps de travail (droit au relais, repos de sécurité, réquisitions, récupération, etc.) mais aussi des renseignements sur le délai des thèses, le report des choix de stages sont aussi disponibles.

Conséquences sur la formation

L'ISNI rappelle que des discussions sont en cours pour prolonger le semestre d'hiver d'un mois renouvelable. En revanche, les prises de fonction (internes actuellement en disponibilité ou recherche) sont prévues au plus tard le 1er mai. Les prises de postes hospitaliers — assistants et PH — ne doivent pas être influencées. Les choix hors subdivision sont repoussés à une date ultérieure. Tout sera notifié sur ce site.  


Source : lequotidiendumedecin.fr