50 % d’internes supplémentaires en cinq ans : les ophtalmos voient l’avenir avec plus de sérénité

Par Christophe Gattuso
Publié le 27/08/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : Phanie

159 nouveaux internes seront formés en cette rentrée en ophtalmologie. En cinq ans, le nombre de postes d’internes a augmenté de 50 %. Le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) salue les efforts des pouvoirs publics pour résorber la pénurie démographique de la profession. « En augmentant le nombre d’étudiants formés et avec les protocoles de délégations de tâches (avec les orthoptistes et les opticiens, ndlr), nous nous dirigeons vers une amélioration de la situation, analyse prudemment le Dr Thierry Bour, président du SNOF. Les régions les plus déficitaires, comme le Nord-Pas-de-Calais, commencent à retrouver une offre de soins plus large. »

Demande de soins en hausse

Les ophtalmologistes appellent toutefois les autorités à poursuivre les efforts.

Avec le vieillissement de la population, la demande de soins oculaires devrait fortement augmenter dans les prochaines années. Selon le Dr Thierry Bour, 8 millions d’actes risquent de ne pas pouvoir être honorés en 2020 (sur un total de 42 millions) par les 5 800 ophtalmologistes de France.

Selon une récente étude du SNOF, le délai moyen d’attente pour une visite de contrôle est de 108 jours avec de fortes disparités entre les cabinets et les régions mais la moitié des patients parviennent à obtenir un rendez-vous dans les 74 jours.


Source : lequotidiendumedecin.fr