L'examen clinique seul est un reflet insuffisant

Vers une nouvelle classification des troubles de conscience  Abonné

Par
Publié le 14/12/2017
coma

coma
Crédit photo : phanie

Le vocabulaire n'est pas qu'un choix de mots, la terminologie reflète la compréhension que l'on a des choses. Et pour le Pr Lionel Naccache, responsable de l'équipe « PICNIC Lab » à l'Institut du cerveau et de la moelle épinière (CNRS/INSERM/UPMC) et chef du département de Neurophysiologie clinique de l'hôpital Pitié-Salpêtrière (AP-HP) : « C'est le moment d'utiliser une nouvelle classification des troubles de conscience ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte