verbatim macron

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 18/11/2019

« J’ai entendu la colère des personnels soignants et leur indignation face à des conditions de travail qui sont parfois devenues impossibles. Face aux salaires compressés, aux rythmes effrénés, aux difficultés matérielles parfois concrètes dans des services où il n’y a plus suffisamment de soignants (...) et avec, au fond, un sens perdu qui est ainsi ressenti, quand rien ne fonctionne plus dans les services au quotidien, ni l’ascenseur, ni le matériel manquant, ni l’absence de lits, ni les plannings à boucler quand il faut remplacer les absents au pied levé.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?