Courrier des lecteurs

Une garde de fin de semaine mémorable dans les années 60...  Abonné

Publié le 09/10/2018

Le bon fonctionnement du C.H.R., dans les années soixante était assuré par les sœurs de la congrégation de la Providence et les internes titulaires. À cette époque, les congrégations religieuses travaillaient dans tous les établissements publics et privés de la ville et sa grande banlieue. Au C.H.R., les sœurs assuraient la fonction d’infirmière chef dans chaque service avec une autorité que personne ne contestait ; d’autant qu’elles étaient soutenues par la direction.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte