« Pas besoin de concertation, pas besoin d'observatoire national, il faut de l’argent »

Publié le 08/06/2019
- Mis à jour le 15/07/2019

Coup de gueule, avis d’expert, coup de cœur ou témoignage… La rédaction du « Quotidien » distingue chaque semaine un ou plusieurs commentaires, parmi les centaines postées au fil des jours par les lecteurs internautes.

Face à la situation inquiétante des urgences hospitalières, le Conseil national de l’Ordre appelle à une concertation d’urgence pour trouver une réponse durable à la saturation des services. Le temps n’est plus à la concertation, clame ce lecteur, pour qui la solution est désormais purement financière.

Pas besoin de concertation, pas besoin d'observatoire national, pas besoin de réfléchir longtemps : il faut de l'argent, pour payer plus de personnel médical et paramédical, et mieux les payer. Comme ils disent de façon très simple outre-Atlantique : « You got what you pay for ». AUCUNE solution à attendre de l'optimisation des systèmes existants, qui ne le sont presque PAS (pour avoir bossé dans plusieurs pays, les médecins français enchaînent à une vitesse complètement ahurissante).

Posté le 5 juin 2019. Voir tous les commentaires sur le sujet : « Mise en danger aux urgences de Lons-le-Saunier ? Un syndicat porte plainte, l'Ordre réclame une concertation immédiate »


Source : lequotidiendumedecin.fr