Régulation pré-hospitalière

Les pompiers défendent le 112 à leur main

Par Martin Dumas Primbault
Publié le 26/09/2019
- Mis à jour le 26/09/2019

Les pompiers ont marqué leur terrain à la faveur de leur congrès, à Vannes (Morbihan) du 18 au 21 septembre. En pleine crise des urgences, et après l'annonce d'Agnès Buzyn d'un futur service d'accès aux soins (SAS) universel à l'été 2020, les soldats du feu remettent sur la table une revendication « vieille de plus de quinze ans » : la création d'un numéro unique de secours, le 112, regroupant les actuels 15 (SAMU), 17 (police) et 18 (pompiers) autour de centres d'appels départementaux.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?