Sports d’hiver et urgences

Les hôpitaux Français résistent bien à l’avalanche de blessés  Abonné

Par
Publié le 14/12/2015
Les urgences chirurgicales représentent plus d'un séjour supplémentaire sur cinq

Les urgences chirurgicales représentent plus d'un séjour supplémentaire sur cinq
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

L’activité des hôpitaux sis dans les régions montagneuses augmente fortement l’hiver : de 6 % dans les Vosges, de 15 % dans les Pyrénées et jusqu’à 77 % dans les Alpes, révèle une étude coordonnée par le Dr Stéphane Sanchez, ancien assistant des hôpitaux de Lyon et praticien hospitalier à Troyes, à partir des données 2010-2012 du Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information (PMSI).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte