Statut des praticiens hospitaliers

L’AMUF comme le SNPHAR crient à la fragilisation  Abonné

Publié le 07/02/2011

L’ASSOCIATION des médecins urgentistes de France (AMUF) s’inquiète, dans une « Lettre ouverte aux urgentistes et aux médecins hospitaliers », de la fragilisation de la place des praticiens au sein de l’hôpital.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte