Défibrillateur externe : la France désynchronisée  Abonné

Par
Publié le 13/02/2017

« Le temps que vous descendiez pour l’interview, j’ai pris le temps de noter les informations sur les défibrillateurs dans le hall de votre immeuble. » Alors que je lui serre la main dans le hall d’entrée du « Quotidien », le Dr Bruno Thomas-Lamotte, médecin généraliste et psychosociologue, m’explique l’étrange mission qui l’habite depuis 2008 : recenser et localiser l’ensemble des 130 000 défibrillateurs externes automatisés (DEA) installés dans les lieux publics en France.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte