Sécurité des AINS en pédiatrie courante

Une étude française soulève à nouveau des questions  Abonné

Publié le 09/11/2017

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), au premier rang desquels l’ibuprofène, sont des médicaments d’une grande efficacité chez l’enfant pour soulager la douleur modérée et l’inconfort associé aux affections fébriles. Cependant, des effets indésirables rares mais graves potentiellement associés à un usage des AINS chez des enfants avec des symptômes bénins font se poser la question de la pertinence leur utilisation massive (1), ce d’autant qu’il existe des alternatives avec d’excellents profils de sécurité, notamment le paracétamol.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte