Une clinique lance une application mobile pour lutter contre l’iatrogénie médicamenteuse

Publié le 25/06/2014

La polyclinique Saint-Jean de Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes) a généralisé l’utilisation d’une application pour smartphone qu’elle a développée et expérimentée pendant un an, afin de prévenir les risques d’erreur médicamenteuse chez ses patients.

Téléchargeable gratuitement, le programme « mon traitement » permet au patient de saisir son ordonnance (nom du médicament, date de début, date de fin, posologie, heure de prise) et sa pilule contraceptive, de générer une alerte automatique aux horaires souhaités et de transmettre par e-mail ses informations au professionnel de santé de son choix, médecin traitant ou spécialiste, selon sa pathologie.

L’application propose également un annuaire interactif des 180 professionnels de santé de la clinique afin de prendre rendez-vous en ligne.

1 600 utilisateurs

L’application permet également aux patients de se géolocaliser sur le site de la clinique et établit la liste des documents à présenter lors d’une hospitalisation.

Expérimentale, elle a été téléchargée par 1 600 personnes, selon les données de Saint-Jean.

En 2013, l’établissement a effectué 59 % de son activité chirurgicale en ambulatoire (8 000 séjours). Les urgences ont reçu près de 32 000 patients.

Selon l’Assurance-maladie, 10 000 décès et 130 000 hospitalisations seraient liés, chaque année en France, à une erreur médicamenteuse ou à un effet indésirable d’un médicament absorbé.

A. B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr