Service de santé des armées : l’hôpital du Val-de-Grâce transformé en pôle de recherche

Publié le 15/10/2014
- Mis à jour le 15/10/2014
1413380371554560_IMG_138746_HR.jpg

1413380371554560_IMG_138746_HR.jpg
Crédit photo : PHANIE

La fermeture de l’hôpital militaire du Val-de-Grâce était pressentie depuis plusieurs mois. Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a confirmé ce mercredi la transformation du Val-de-Grâce en pôle d’excellence spécialisé dans la recherche, dans un message portant sur les restructurations des armées en 2015.

Celles-ci s’inscrivent dans la loi de programmation militaire (LPM) 2014-2019, traduction du livre blanc sur la défense de 2013. La LPM prévoit la suppression de 34 000 postes, dont 7 500 en 2015.

Transfert des activités médicales à Percy et Bégin

« À l’avenir, le Val-de-Grâce abritera un pôle d’excellence réservé aux activités de recherche, de formation académique et de mémoire du service de santé des armées (SSA) autour de l’École du Val-de-Grâce et du musée du SSA », précise Jean-Yves Le Drian. « Les activités médicales du HIA (hôpital d’instruction des armées) Val-de-Grâce seront progressivement transférées vers deux HIA de la région parisienne : Percy Clamart) et Bégin (à Saint-Mandé) », poursuit-il.

Ces deux HIA, assure le ministre, bénéficieront de « moyens renforcés pour mieux s’insérer dans le territoire de santé, au profit des populations civiles et militaires. En Ile-de-France, les moyens opérationnels du SSA pour la prise en charge des blessés de guerre seront renforcés ».

Dimanche dernier, le ministre de la Défense avait prévenu que les coûts de mise aux normes du Val-de-Grâce s’élèveraient à des centaines de millions d’euros.

Coline Garré

Source : lequotidiendumedecin.fr