Verbatim

- Mis à jour le 26/10/2015

La disparition progressive du médecin de famille, disponible de jour comme de nuit, occasionne de fréquentes sollicitations durant les heures de garde sans qu’aucune rétribution ne soit assurée pour les médecins qui se déplacent pour ces actes spécifiques. Cette situation n’est pas acceptable.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?