Une pratique vivace malgré la politique de Buzyn

A l'hôpital, comment réguler le recours à l'intérim médical ? 

Par Martin Dumas Primbault
Publié le 19/07/2019
- Mis à jour le 30/07/2019
Le décret qui plafonne la rémunération des médecins intérimaires depuis 2018 peine à faire ses preuves dans les hôpitaux publics, fragilisés par la pénurie médicale. Le gouvernement cherche de nouvelles solutions pour maîtriser les pratiques les plus déviantes. 

Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

« Les intérimaires vivent leurs belles heures. La pénurie de médecins est telle que certains praticiens hospitaliers renoncent à leur poste pour pratiquer uniquement une activité d'intérim : ils gagnent le même salaire en ne travaillant qu'une semaine par mois. Il faut plus de régulation. »

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?