Projet COVISAN : l'AP-HP, la Ville de Paris et Accor ouvrent quatre hôtels Covid-19 pour « casser les chaînes de transmission »

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 20/04/2020

Crédit photo : Olivier Boulch

L'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et la Ville de Paris ont lancé le projet COVISAN afin d'enrayer la propagation du Covid-19, en partenariat avec le groupe hôtelier Accor.

L’objectif est de « casser les chaînes de transmission de l’épidémie » en garantissant aux Franciliens potentiellement contaminés ou contagieux, mais qui n’ont pas besoin d’être hospitalisés, « les conditions d’un bon isolement jusqu’à trois semaines après les premiers symptômes de la maladie ».

Quatre hôpitaux de l'AP-HP (La Pitié-Salpêtrière et Bichat à Paris, Avicenne à Bobigny et Louis-Mourier à Colombes) vont ainsi expérimenter le principe d'hôtels Covid-19, qui consiste à proposer des chambres d'hôtel aux patients « qui ne peuvent s’isoler convenablement dans leur logement [afin de] protéger leur entourage d’une contamination ».  « La priorité sera d'agir en premier lieu dans les quartiers populaires, puisque les premières cartographies montrent qu’ils sont plus touchés que la moyenne », explique la Ville de Paris. Ce type d'hébergement se fera bien sur la base du volontariat dans des chambres aménagées pour recevoir des malades.

Une stratégie qui va monter en puissance

Cette expérimentation d'hôtels Covid-19 a vocation à s'étendre, indique déjà la mairie. Elle affiche l'ambition « d'organiser rapidement une montée en puissance de cette démarche, adaptée à tous les territoires, reposant sur de petites équipes interventionnelles, sur des plateformes téléphoniques permettant les inscriptions, le suivi et les interventions, sur l’analyse des données, et sur une bonne répartition des tâches entre tous les acteurs ».

Interrogé sur France Inter vendredi 17 avril, le PDG d'Accor, Sébastien Bazin, a assuré que « plus de 300 hôtels sont déjà volontaires pour aider le monde médical ». Le montant de la chambre pourrait osciller « entre 30 et 50 euros ». Les modalités de prise en charge restent à définir.

Édouard Philippe a annoncé dimanche 19 avril que le recours aux hôtels serait précisément l'une des solutions à privilégier dans le cadre du déconfinement progressif de la population. Pour briser les chaînes de transmission de l'épidémie, le gouvernement veut rendre systématique l’isolement des patients testés positifs au Covid-19. Ils auront le choix de rester confinés à leur domicile, avec des règles strictes, ou pourront se rendre dans un hôtel requis pour l’occasion.


Source : lequotidiendumedecin.fr