Les urgences de Saint-Antoine, berceau du conflit hospitalier, ne sont plus en grève

Publié le 24/02/2020

Crédit photo : S. Toubon

Le service d'urgences de l'hôpital parisien Saint-Antoine – d'où est partie la mobilisation inédite de l'ensemble du secteur hospitalier – est sorti de la grève illimitée entamée par ses personnels 11 mois plus tôt. 

Un protocole d'accord de fin de grève, approuvé par la CFDT fin décembre, mais à l'époque non reconnu par les équipes de nuit, a finalement été signé le 14 février par SUD-Santé, « permettant ainsi à l'ensemble du service » d'arrêter le mouvement, a précisé l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) à l'AFP.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)