Les urgences de Saint-Antoine, berceau du conflit hospitalier, ne sont plus en grève

Publié le 24/02/2020

Crédit photo : S. Toubon

Le service d'urgences de l'hôpital parisien Saint-Antoine – d'où est partie la mobilisation inédite de l'ensemble du secteur hospitalier – est sorti de la grève illimitée entamée par ses personnels 11 mois plus tôt. 

Un protocole d'accord de fin de grève, approuvé par la CFDT fin décembre, mais à l'époque non reconnu par les équipes de nuit, a finalement été signé le 14 février par SUD-Santé, « permettant ainsi à l'ensemble du service » d'arrêter le mouvement, a précisé l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) à l'AFP.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)