Baisse d'activité

Appel à l'aide des médecins intérimaires  Abonné

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 29/05/2020
Touchés par une baisse d'activité pendant l'épidémie, les médecins intérimaires aimeraient voir leur manque à gagner compensé par les pouvoirs publics. Le Syndicat national des médecins remplaçants des hôpitaux (SNMRH) réclame un traitement égal à celui accordé aux libéraux.
La présidente du SNMRH réclame un mécanisme de sauvegarde

La présidente du SNMRH réclame un mécanisme de sauvegarde
Crédit photo : DR

Avec l'annulation ou le report, dès les premiers jours de la crise, d'une immense partie de l'activité programmée, les contrats d'intérim médical à l'hôpital se sont réduits comme peau de chagrin. Alors que l'épidémie de Covid-19 marque le pas, le Syndicat national des médecins remplaçants des hôpitaux (SNMRH) demande pour les praticiens qu'il représente une compensation des pertes d'activité sur la période.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte