680 ESPIC dont un tiers dans le rouge

Publié le 04/11/2019

Pour la première fois depuis 2008, les comptes des 680 ESPIC – établissements de santé privés d’intérêt collectif, incluant ceux hors FEHAP – repassent au vert en 2017.

Un établissement sur trois (31 %) reste déficitaire. Leur taux d’endettement poursuit son repli pour s’établir à 42,9 %. 18 700 médecins, odontologistes et pharmaciens y travaillent, dont 14 000 salariés. Cette embellie concerne surtout les établissements pratiquant une activité de psychiatrie et de soins de suite et de réadaptation (SSR). 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?