Pénurie : plus d'un quart des postes de PH sont vacants  Abonné

Publié le 09/03/2017

Le nombre de PH a augmenté de 27 % depuis dix ans sans enrayer la progression du taux de vacance. En 2016, un quart des postes (26 %) de PH sont vacants, selon le CNG. La situation est particulièrement préoccupante en radiologie, oncologie médicale, médecine du travail, ophtalmologie, chirurgie urologique et anesthésie. Toutes disciplines confondues, 65 % des PH à temps plein devraient sortir du corps médical d’ici à 2030. 

 

 

 


Source : Le Quotidien du médecin: 9562