Pénurie de soignants : « le couteau sous la gorge », un directeur d'EHPAD appelle à l'aide sur Facebook, stratégie payante

Par Martin Dumas Primbault
Publié le 27/08/2019
- Mis à jour le 30/08/2019

Crédit photo : Phanie

À Sillingy (Haute-Savoie), la pénurie de personnel soignant est telle que l'EHPAD local recrute… sur Facebook. Le 21 août, Eric Lacoudre, directeur de l'EHPAD « Le Bosquet de la Mandallaz », a publié sur les réseaux sociaux un appel à candidature en forme de bouteille à la mer.

« La pénurie chronique de personnel sur la Haute-Savoie s'est encore accélérée ces derniers mois pour atteindre un niveau inédit (...), peut-on lire. L'EHPAD de Sillingy a réussi à traverser une période estivale difficile grâce à une forte mobilisation des équipes qu'il convient de remercier, mais nous traversons une période particulièrement compliquée et le planning des prochains jours et des prochaines semaines est inquiétant. »

« Nous avons le couteau sous la gorge », se lamente Eric Lacoudre auprès du « Quotidien ». Après avoir tout essayé, « le recrutement pôle emploi, les agences d'intérim, la sollicitation des équipes », le Savoyard a eu l'idée de lancer un appel sur les réseaux sociaux. Car si personne ne vient remplacer les départs en vacances, l'établissement ne pourra plus continuer à fonctionner correctement avant la mi-septembre. « Nous sommes au pied du mur en cette période de fin d'été qui est toujours très compliquée », insiste-t-il.

Besoins jour par jour 

Pour mesurer l'ampleur des difficultés, le directeur iconoclaste a choisi d'afficher jour par jour ses besoins précis en personnel. Ce mardi 27 août, il déclarait ainsi quatre postes vacants. « C'est prioritairement dans le secteur des soins que se portent nos besoins », énonce l'appel à candidatures tout en précisant que « l'aide d'agents des services hospitaliers (ménage, service des repas…) pourrait également apporter une aide appréciable ». Il propose même d'héberger dans les chambres libres de l'établissement les personnels volontaires !

Pari gagnant

La stratégie s'est déjà révélée payante. « Nos soignants ont relayé l'appel à leurs collègues et dans leur entourage et on a eu des retours de gens qui sont venus nous dépanner sur quelques jours », se félicite ce mardi Eric Lacoudre. Cerise sur le gâteau, celui-ci a même reçu plusieurs candidatures spontanées pour des contrats à plus long terme. Une aubaine pour l'établissement qui fait état de sept postes vacants parmi le personnel soignant. « J'ai signé hier un CDI », nous raconte le directeur réjoui.

« Mais on ne peut pas fonctionner comme ça indéfiniment », tempère Eric Lacoudre. Pour lui, la situation est compliquée à l'échelle nationale car « la dotation de l'État ne permet plus de nous occuper correctement des résidents ».

Consciente de la pénurie qui touche le secteur, Agnès Buzyn a promis mercredi 21 août sur « BFM TV » et « RMC » « de l'argent pour les EHPAD » dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2020.

La question de la dépendance sera de toute manière au cœur de son agenda dans les prochains mois. Elle devrait hériter des conclusions du rapport El Khomri sur les métiers du grand âge à l'automne et avant la présentation attendue pour la fin de l'année du projet de loi sur le grand âge et l'autonomie.


Source : lequotidiendumedecin.fr