L'hospitalisation à domicile aux tarifs « obsolètes » ne veut pas être oubliée de la réforme du financement

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 06/02/2019
buzyn hubert

buzyn hubert
Crédit photo : Martin Dumas-Primbault

La Fédération nationale des établissements d'hospitalisation à domicile (FNEHAD) a inauguré mardi ses nouveaux locaux parisiens (XIIIè arrondissement) en présence d'Agnès Buzyn. À la faveur d'un discours dans lequel elle a rappelé la progression historique de l'activité d’HAD en 2018 (+8 %), le Dr Élisabeth Hubert, présidente de la FNEHAD, a exprimé sa volonté d'être pleinement partie prenante de la réforme en cours du financement.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)