L’essor spectaculaire des cliniques privées  Abonné

Publié le 16/03/2011

LA FRANCE comptait 2 000 cliniques à la fin des années 1980 ; elles sont 900 de moins en 2011. Moins nombreuses, mais plus grosses, la moitié des cliniques appartiennent aujourd’hui à un groupe. L’actionnariat médical est en net recul, tandis que se poursuit la concentration financière du secteur. Les cliniques se modernisent, se restructurent. Elles croquent des parts de marché, aiguillonnent l’hôpital. La place prise en France par le secteur hospitalier privé – le premier d’Europe par la taille – constitue l’une des étapes les plus marquantes de ces dernières décennies.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte