La PDS libérale menacée par les urgences ?

Les médecins de ville restent sur leurs gardes face à l’hôpital  Abonné

Publié le 29/09/2014
1412003307548624_IMG_137051_HR.jpg

1412003307548624_IMG_137051_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Et si la prise en charge des urgences permettait de rebattre les cartes d’une cohabitation toujours tendue entre l’hôpital et la médecine de ville, inquiets pour l’avenir de la permanence des soins (PDS) ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte