De la surdité à la cicatrisation

Les indications méconnues des chambre hyperbares  Abonné

Publié le 02/07/2015

Crédit photo : ANNE GAELLE MOULUN

L’hôpital Edouard Herriot à Lyon vient de se doter une chambre hyperbare flambant neuve qui lui permet d’accueillir désormais 16 patients simultanément. « L’ancien caisson, qui ne comptait que quatre places couchées, nous permettait d’effectuer environ 6 000 séances par an », explique le Dr Thierry Joffre, médecin au centre de médecine hyperbare de l’hôpital Edouard Herriot.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte