Démission collective de médecins, grève des internes

Les hospitaliers ne battent pas en retraite  Abonné

Par
Anne Bayle-Iniguez -
Publié le 16/01/2020
À peine souffle-t-elle sur le dossier des retraites qu'Agnès Buzyn doit éteindre le feu qui reprend à l'hôpital. En dépit de la concrétisation des premières mesures de son plan hôpital, la ministre de la Santé n'arrive toujours pas à convaincre médecins, paramédicaux et internes, qui réclament à cor et à cri des moyens supplémentaires et des conditions de travail décentes.
Le collectif inter-hôpitaux du Pr Grimaldi attend du concret avant le 26 janvier

Le collectif inter-hôpitaux du Pr Grimaldi attend du concret avant le 26 janvier
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Retourner à ses amours hospitalières après une séquence très dense consacrée à la réforme des retraites aurait pu faire l'effet d'une cure de jouvence à Agnès Buzyn. 

Las, en ce début janvier, l'hôpital va aussi mal qu'avant la trêve des confiseurs : en proie à l'une des plus grandes crises de son histoire, qui ne semble jamais faiblir, les efforts et les moyens déployés par le gouvernement semblent toujours insuffisants. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte