De la polémique sur l’Hôtel-Dieu à la crise à l’AP-HP

Les hôpitaux parisiens déboussolés  Abonné

Publié le 12/11/2013
1384272165471002_IMG_115447_HR.jpg

1384272165471002_IMG_115447_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

1384272215471023_IMG_115453_HR.jpg

1384272215471023_IMG_115453_HR.jpg
Crédit photo : AFP

1384272201471004_IMG_115445_HR.JPG

1384272201471004_IMG_115445_HR.JPG
Crédit photo : S TOUBON

1384272178471003_IMG_115449_HR.jpg

1384272178471003_IMG_115449_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

1384272147470984_IMG_115448_HR.jpg

1384272147470984_IMG_115448_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

Après trois années à la tête de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), Mireille Faugère a été débarquée sans ménagement. Peut-être incarnait-elle trop l’hôpital-entreprise de Nicolas Sarkozy, mais c’est d’abord pour sa gestion de l’Hôtel-Dieu que l’ancienne numéro deux de la SNCF est remerciée. L’exécutif ne l’a pas aidée à s’extraire du guêpier. La communauté hospitalière se montre divisée et cherche un cap.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte