Le combat d’une maternité emblématique

Les Bluets sonnent l’alarme pour préserver une naissance citoyenne  Abonné

Publié le 18/04/2012

INSTALLÉE depuis 2007 dans de nouveaux locaux et adossée à l’hôpital Trousseau, la maternité des Bluets voit son activité augmenter chaque année. En 5 ans, le nombre des naissances a progressé de 50 % pour atteindre près de 3 000 naissances en 2011. L’évolution est telle que le personnel redoute de travailler dans une usine à bébés, loin de l’état d’esprit qui a guidé les Bluets depuis leur création. Pourtant cet établissement de santé privé et d’intérêt collectif (ESPIC) (secteur privé non-lucratif), créé en 1947, est dans le rouge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte