Remboursement des actes coûteux à l’hôpital

Les assurés mis davantage à contribution  Abonné

Publié le 28/02/2011

En application de la dernière loi de financement de la Sécurité sociale (LFSS 2011), un décret révise les conditions de la prise en charge à 100 % des actes onéreux dispensés à l’hôpital ou en clinique. Désormais, cette prise en charge, après acquittement d’un forfait de 18 euros, interviendra pour des actes d’un montant minimum de 120 euros et non plus de 91 euros. Jusqu’ici, quand l’acte était inférieur à 91 euros, l’assurance-maladie remboursait 80 % du montant et laissait 20 % à la charge de l’assuré (ou de sa complémentaire).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte