Le tiers payant, « mesure nuisible »  Abonné

Publié le 11/12/2014

La dispense d’avance des frais ne doit surtout pas être généralisée, insiste Frédéric Bizard qui souligne son « caractère inflationniste » et « aliénant » pour la profession. « Le maintien d’une activité libérale de médecine de ville est fortement compromis par la généralisation du tiers payant », estime l’économiste.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte