Le maire de Caen (PS) : l’État ne peut laisser tomber le CHU  Abonné

Publié le 18/09/2012
LE QUOTIDIEN - Le déficit cumulé du CHU, 119 millions d’euros, constitue un sacré boulet. Comment expliquer ce montant vertigineux ?

PHILIPPE DURON - Le CHU est pénalisé par la tarification à l’activité, l’amiante entraîne d’importants surcoûts. Les locaux sont inadaptés : les huit plateaux techniques sont répartis sur huit étages différents. L’affaire Martinez [Joël Martinez, l’ancien directeur général, a été débarqué pour sa mauvaise gestion, NDLR] n’a rien arrangé : l’ancien DG a masqué la moitié du déficit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte