Après deux ans d’activité

L’ARS francilienne pas mécontente de son bilan  Abonné

Publié le 20/03/2012
1332209973333739_IMG_80019_HR.jpg

1332209973333739_IMG_80019_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

FACE AUX MÉDECINS et aux étudiants, réunis à faculté de médecine Paris Descartes, Claude Evin, patron de l’ARS francilienne, n’a pas voulu tout repeindre en rose. « Le cloisonnement des politiques publiques de santé et de leurs financements reste encore aujourd’hui une source d’inégalité sociale qui doit tous nous mobiliser », a-t-il convenu.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte