Conditions d’exercice, bien-être des professionnels

La HAS aménage la certification des hôpitaux pour prendre en compte la qualité de vie au travail  Abonné

Publié le 12/05/2014
1399893146521025_IMG_129289_HR.jpg

1399893146521025_IMG_129289_HR.jpg
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

En 2010, le stress et la souffrance au travail s’affichent à la une des journaux (Orange, Renault..). L’univers hospitalier déverse lui aussi ses cas de burn-out, de tentatives de suicide. Des études montrent des taux d’épuisement professionnel pouvant concerner jusqu’à 50 % de la population médicale, selon la spécialité. Pression, surmenage, travail morcelé, exigence des patients...: la Haute autorité de santé (HAS) estime que ce sujet longtemps tabou ne peut être ignoré plus longtemps : la qualité des soins en dépend.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte