La grande misère de nos hôpitaux  Abonné

Publié le 04/12/2017

Voici la lettre que j’ai adressée au directeur de l'hôpital Pasteur de Nice pour dénoncer la grande misère de nos hôpitaux.

Monsieur le directeur, J'ai été hospitalisé du 22 au 25 octobre 2017 dans le service de mon ami le professeur Hassen Kodja pour être opéré d'un anévrisme poplité. J'ai choisi le chirurgien, que je connais de longue date, pour sa compétence et sa réputation. Cardiologue à Nice durant 30 ans, j'étais attaché dans le service de cardiologie, de néphrologie et de chirurgie vasculaire. J'ai été également le représentant à la CME des médecins attachés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte