La CSMF sermonne l’hôpital, ce « mastodonte insatiable et vorace »

Publié le 17/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : Phanie

Après le nouveau rapport au vitriol de la Cour des comptes sur la Sécurité sociale, la CSMF s’en prend sans surprise aux dépenses hospitalières « hypertrophiées ».

Selon la Cour en effet, l’hôpital dispose en France de capacités « notablement plus élevées que la moyenne de nos voisins ». Il représente 37 % des dépenses totales de santé et 46,5 % des dépenses de soins et biens médicaux (CSBM). C’est beaucoup trop, juge la CSMF, qui pointe la croissance « à un rythme effréné » des dépenses hospitalières ces dernières années. « Il est nécessaire de procéder à la déshopitalisation du pays », suggère la CSMF qui qualifie l’hôpital de « mastodonte insatiable et vorace. »

En France, on compte 6,4 lits d’hôpital pour 1 000 habitants, contre 4,9 en moyenne dans les pays de l’OCDE. À l’heure du virage ambulatoire promis, la CSMF demande « au gouvernement de donner à la médecine libérale, généraliste et spécialiste, les moyens d’assumer le transfert des activités qui ne justifient pas, ou plus, d’être effectuées en milieu hospitalier ».

S. M.

Source : lequotidiendumedecin.fr