Résilience des enfants victimes d'un attentat

La collaboration entre pédopsychiatrie et urgence, une clef de la réussite  Abonné

Par
Publié le 26/01/2017
victimes

victimes
Crédit photo : AFP

« Qu'ils soient victimes, blessés, traumatisés, endeuillés ou spectateurs effrayés d'évènements terribles qu'ils ne comprennent pas toujours, nos enfants et nos adolescents méritent que nous consacrions toute notre énergie à répondre à leurs traumatismes, à leurs peurs, à leurs questions », a déclaré Juliette Méadel, la secrétaire d'État chargée de l'Aide aux victimes en ouvrant la table ronde du 24 janvier*.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte