L'objectif de 70 % en 2022 inatteignable

La chirurgie ambulatoire traîne encore des boulets au pied

Par Anne Bayle-Iniguez
Publié le 04/02/2019
- Mis à jour le 15/07/2019
ambulatoire

ambulatoire
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Apôtre de la chirurgie ambulatoire depuis 20 ans, le Pr Corinne Vons hésite entre agacement et lassitude quand elle doit expliquer pourquoi cette pratique médicale est aujourd'hui freinée dans sa progression. Au point de remettre en cause l'objectif du gouvernement d'atteindre 70 % de taux de recours national en 2022. 

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?