Greffe bilatérale de la main à Lyon : les HCL font taire la polémique

Par
Publié le 09/02/2017

Après l'emballement suscité par l'annonce d'une double greffe de mains en novembre dernier aux Hospices Civils de Lyon, l’équipe chirurgicale qui a réalisé la transplantation est revenue ce jeudi sur les circonstances de cette opération.

Le patient, Jean-Michel Shryve, 51 ans, père de trois enfants, a été amputé en 2010 des quatre membres (mains et pieds) suite à une nécrose secondaire à un purpura fulminans, due à un pneumocoque. Résidant dans le Nord, il a également subi une nécrose partielle de la face, ayant nécessité plusieurs interventions chirurgicales de reconstruction.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 16€/mois

(résiliable à tout moment)