Gérard Vincent (FHF) : « C’est grandeur et misère du service public »

Publié le 07/01/2009
- Mis à jour le 07/01/2009
LE QUOTIDIEN - L’hôpital a beaucoup fait parler de lui ces derniers jours. Pas forcément en bien. Comment analysez-vous cette médiatisation soudaine ?

GÉRARD VINCENT - Peut-être une actualité un peu basse a-t-elle incité les médias à monter ce sujet en épingle… Et puis certains ont exploité des situations qui d’ordinaire passent inaperçues en faisant, eux aussi, monter la mayonnaise. Tout ceci est en grande partie orchestré.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?