Les carrières ville/hôpital entravées ?

Médecins en exercice mixte ou démissionnaires : la clause de non-concurrence exaspère les praticiens hospitaliers   Abonné

Par
Martin Dumas Primbault -
Publié le 12/09/2019
Une mesure de la loi de santé visant à interdire l’e xercice concurrentiel  direct des praticiens hospitaliers (à temps partiel ou en cas de départ) provoque l'ire des syndicats.

Protéger les hôpitaux publics en leur évitant des situations de concurrence directe avec des praticiens à temps partiel ou démissionnaires voulant exercer dans le privé, à proximité immédiate : c'est l'idée de la clause de non-concurrence inscrite dans la loi de santé, définitivement adoptée en juillet. Et qui fait bondir les représentants des PH. 

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte