Étienne Caniard (FNMF) : « Le reste à charge de certains Français peut s’élever à plusieurs centaines d’euros par jour »  Abonné

Publié le 21/06/2012
1340241089359613_IMG_86511_HR.jpg

1340241089359613_IMG_86511_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

1340241090359614_IMG_86510_HR.jpg

1340241090359614_IMG_86510_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

1340241088359612_IMG_86512_HR.jpg

1340241088359612_IMG_86512_HR.jpg
Crédit photo : S TOUBON

LE QUOTIDIEN – Pour quelles raisons la Mutualité développe-t-elle le conventionnement hospitalier ?

ÉTIENNE CANIARD – Contrairement aux idées reçues, l’hôpital représente un poste de dépenses important pour les mutuelles : 17 % du total. Depuis un an, c’est celui qui augmente le plus. La facturation d’un supplément pour chambre particulière est la première raison de la création du conventionnement hospitalier. Les établissements facturent de plus en plus cette prestation afin d’équilibrer leurs budgets.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte